Étude des classiques

16 / 07 / 2021

Marketing

Dans l’industrie automobile, l’ancien semble revenir au goût du jour. D’après l’association professionnelle de l’industrie automobile du Royaume-Uni (SMMT – Society of Motor Manufacturers and Traders), la moyenne d’âge des véhicules circulant sur les routes britanniques s’est élevée à 8,4 ans. Il s’agit d’un âge encore jamais enregistré, calculé à partir d’environ 10 millions de véhicules datant de 2008, voire plus anciens.

« Cette hausse de l’âge moyen des véhicules est surtout le résultat de la pandémie, qui a véritablement mis un frein à la vente de véhicules neufs en 2020. En effet, les automobilistes ont choisi de garder leur voiture plus longtemps », explique Mike Hawes, directeur général de la SMMT.

L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA – European Automobile Manufacturer’s Association) a également observé que l’âge moyen des voitures particulières dans l’Union européenne est désormais de 11,5 ans, tandis que l’âge moyen pour les véhicules utilitaires y est désormais de 11,6 ans.

D’autres sources indiquent des facteurs supplémentaires contribuant à cette tendance. Par exemple, un article rédigé pour ThisisMoney.co.uk suggère que « de nombreux automobilistes ont décidé de garder leur voiture plus longtemps afin de retarder leur prochain achat au-delà de 2030, date à partir de laquelle les ventes de véhicules essence et diesel seront interdites. »

Dans un autre article publié sur ThisisMoney.co.uk, Richard Aucock, fondateur de Retro Motor, précise que le kilométrage élevé y contribue également, grâce à une plus grande qualité de construction, à une meilleure efficacité et à une fiabilité accrue des voitures modernes. Il pense aussi que nous devrions tenir compte d’un autre facteur moins évident : les voitures classiques (ou véhicules anciens).

« La popularité des classiques modernes a connu un grand essor ces dernières années. En particulier, les voitures des années 1980 et 1990 sont devenues des modèles de collection », explique Aucock. Ce facteur s’ajoute à un intérêt continu et pérenne envers les véhicules anciens et traditionnels.

Cette augmentation de l’âge moyen des voitures et la tendance des automobilistes à prendre soin de leur véhicule « afin qu’ils continuent à être chéris par des amateurs, plutôt qu’à être considérés comme de “vieilles auto” » représente, selon Aucock, une véritable bénédiction pour l’industrie de la réparation et les carrossiers.

Tandis que les automobilistes conservent leurs véhicules plus longtemps, les obligations du marché de l’après-vente vont probablement s’alourdir. Les techniciens devront progressivement réviser des véhicules plus anciens présentant un plus large éventail de problèmes.

Alors, dans cette nouvelle ère des voitures anciennes,quels sont les véhicules susceptibles d’arriver dans vos garages ? Autodata a mené l’enquête. Nous avons utilisé notre application d’atelier en ligne afin de trouver quels classiques des années précédant l’an 2000, quels classiques modernes et quels véhicules anciens « fiables » nos garages ont le plus révisés sur l’année 2021.

Ci-dessous, vous trouverez une liste du top 10 Autodata des véhicules des années 1960, 1970, 1980 et 1990 très prisés par les automobilistes, et ceux que vous serez les plus amenés à voir dans votre garage, classés par décennie. Nous mentionnons aussi un véritable classique des années 1950 qui reste très présent dans les ateliers, plus de 60 ans après sa première mise en circulation.

Une ancienne très demandée
Le plus ancien véhicule à réviser pour lequel les techniciens ont utilisé Autodata ces douze derniers mois a été la légendaire et britannique Mini Austin /Morris Mini-Minor. La toute première Mini a été produite par la British Motor Corporation (BMC) et fabriquée à Longbridge en Angleterre, puis plus tard dans d’autres pays tels que l’Australie, la Belgique, l’Italie, Malte, le Portugal, l’Espagne, l’Afrique du Sud, la Yougoslavie et l’Amérique latine.

Les problèmes courants observés sur cette voiture sont entre autres la corrosion, une suspension arrière à réaligner, les dommages de carrosserie en raison de roues trop larges issues du marché de l’après-vente, et des étincelles émises par la batterie mal sécurisée montée dans le coffre du véhicule.

Années 1960
1.) MG MGB (1967-1976)
2.) Fiat 500 (1965-1973)
3.) Volvo 142 (1968-1975)
4.) Volvo 121/Amazon (1968-1971)
5.) Morris Minor (1962-1974)
6.) MG Midget (1969-1974)
7.) Triumph TR6 (1969-1972)
8.) Jaguar Type E (1968-1972)
9.) Citroën 2CV-4 (1968-1978)
10.) Saab 96 (1967-1976)

Le véhicule des années 1960 le plus révisé par les garages Autodata a aussi décroché en 2019 la deuxième place du classement des 10 voitures de sport classiques établi par le magazine Auto Express : la MG MGB. La version de 1967 de la MGB était équipée de diverses fonctions de sécurité nouvelles pour l’époque, notamment une colonne de direction démontable, des indicateurs de marquage latéraux et des fermetures anti-éclatement. Sur cette voiture, la rouille est le problème le plus courant.

Années 1970
1.) Citroën 2CV-6 (1970-1990)
2.) Land Rover Series III (1971-1983)
3.) Volkswagen Transporter T2 (1971-1976)
4.) Alfa Romeo Alfetta (1978-1981)
5.) Volkswagen Transporter T3 (1979-1983)
6.) Volkswagen 1300 (1976-1979)
7.) MG Midget (1975-1980)
8.) MG MGB (1978-1980)
9.) Volkswagen 1200 (1970-1976)
10.) Triumph Spitfire (1974-1980)

Le magazine L’Automobile a aussi publié un article sur les voitures des Français. La Citroën 2CV-6 de 1970 était la voiture de cette décennie la plus fréquemment révisée dans les garages. Des feux arrière de Citroën Ami ont été ajoutés à ce véhicule qui est le dernier modèle avec banquette à l’avant.

Le véhicule utilitaire le plus ancien pour lequel les données Autodata ont été utilisées au cours des 12 derniers mois appartient aussi à cette décennie. Il s’agit du Combi Volkswagen Transporter T2. Le Combi, notamment le Type 2, a d’abord été fabriqué à partir du même moteur 1 100 que la Beetle de Volkswagen, et n’est passé que plus tard au modèle 1 200.

Années 1980
1.) Mazda MX-5 (1989-1993)
2.) Volkswagen Transporter T3 (1982-1990)
3.) Volvo 240 (1989-1993)
4.) Volkswagen Transporter T3 (1984-1990)
5.) Volvo 740 (1989-1990)
6.) Toyota Hilux (1988-1997)
7.) Peugeot 205 XUD7 (1983-1986)
8.) Volkswagen Golf II (1987-1991)
9.) Toyota Landcruiser (1988-1995)
10.) Mercedes-Benz 190 (1989-1993)

La Mazda MX-5 première génération a été la voiture des années 1980 la plus révisée. Décrite par Car and Driver comme la réinvention moderne des voitures de sport, la Mazda MX-5 est apparue 19 fois dans leur classement des « 10 meilleures voitures » au fil des ans. La production a atteint un million d’unités en 2016, la MX-5 paraissant alors dans le Guinness des records en tant que voiture de sport deux places à toit ouvrant la plus vendue au monde.

Le Volkswagen Transporter T3 de 1982 a été le véhicule utilitaire des années 1980 le plus fréquemment révisé. Le combi T3 d’avant 1983, climatisé, présentait les mêmes phares avant arrondis caractéristiques que les précédents Transporter. C’était aussi la dernière génération des Volkswagen avec moteur à l’arrière.

Années 1990
1.) Volkswagen Transporter T4 (1990-1997)
2.) Opel/Vauxhall Astra-G (1998-2000)
3.) Volvo 940 (1995-1998)
4.) Mercedes-Benz SLK (1996-2000)
5.) Toyota Corolla (1997-2000)
6.) Nissan Micra (1992-2000)
7.) Land Rover Defender (1994-1999)
8.) Volvo 850 (1993-1997)
9.) Land Rover Discovery II (1999-2000)
10.) Mitsubishi Shogun/Pajero/Montero (1994-2000)

Le Volkswagen Transporter T4 a été, de loin, le véhicule d’avant 2000 le plus révisé dans les garages, avec près de 14 000 demandes de données au cours des 12 derniers mois. Ceci est probablement dû à sa popularité en tant que van polyvalent et à ses nombreuses années (14) de fabrication. À l’époque, le T4 était le premier véhicule Volkswagen à présenter un moteur à refroidissement par eau installé à l’avant.

Généralités
Les cinq premières marques en termes de demandes de données relatives aux véhicules d’avant l’an 2000 sont donc les suivantes :
1.) Volkswagen
2.) Volvo
3.) Toyota
4.) Mercedes-Benz
5.) Opel/Vauxhall

« Nous sommes ravis de constater qu’autant de véhicules anciens et classiques sont révisés dans les garages à l’aide de nos données, déclare Chris Wright, directeur général d’Autodata. Les délais prévus par la loi pour les véhicules électriques et hybrides se profilant à l’horizon, nous tablons sur le fait que les consommateurs conserveront leurs anciens véhicules plus longtemps que jamais. »

Par conséquent, rester à la page concernant les données de révision pour un véhicule est d’autant plus important. « Les données de révision d’un véhicule évoluent, déclare-t-il. Chez Autodata, nous mettons régulièrement à jour nos informations pour qu’elles reflètent les actualisations des véhicules de 30 ans et plus. Les anciens manuels de révision ne suffisent plus si l’on souhaite que son cher moteur continue à tourner normalement ! »

L’application d’atelier en ligne Autodata offre aux garages un accès instantané à plus de 34 000 modèles de 142 fabricants. Pour plus d’informations sur Autodata ou pour l’essayer, rendez-vous sur www.autodata-group.com.