Prêts pour le printemps ?

08 / 02 / 2021

Marketing

D’après nos prévisions, nous pensons qu’à l’approche du printemps, un ensemble de facteurs pourrait, s’ils venaient à converger, générer un afflux de véhicules dans les garages.

Le printemps 2021 a, plus que toute autre saison, le potentiel d’être un moment décisif pour les garages. Si nos hypothèses se vérifient, la prochaine saison pourrait être une période chargée pour les mécaniciens.

Les données de l’Union européenne et de l’Association de libre-échange montrent qu’au cours des cinq dernières années, c’est en mars, avril et mai que le nombre de nouvelles immatriculations est généralement plus élevé. Autrement dit, la révision annuelle, les contrôles techniques et les vérifications d’usage tomberont probablement à la date anniversaire de l’achat du véhicule.

Ces données corroborent le rapport Autodata sur les véhicules les plus révisés qui indique que le mois de mars a été excellent en termes de révision et de réparations de véhicules en 2018 et 2019. En effet, les mécaniciens ont consulté les caractéristiques techniques et les instructions dont ils avaient besoin pour contrôler et réparer un véhicule afin qu’il soit en règle pour circuler.

En 2021, les demandes de révision connaîtront aussi un impact inédit, à savoir celui de la COVID-19. En raison de la pandémie, plusieurs gouvernements ont dû autoriser les automobilistes à retarder légalement les contrôles techniques obligatoires des véhicules au-delà de la date initialement prévue. Ceux qui ont choisi de différer les révisions et contrôles de leur véhicule devraient prendre rendez-vous auprès des ateliers au cours des prochains mois.

Tandis que des campagnes de vaccination sans précédent sont mises en œuvre dans le monde entier, les gouvernements cherchent à alléger les mesures de confinement strict, à relancer l’économie et à inciter les salariés à revenir travailler dans les locaux de leur entreprise. Ces derniers restant frileux à l’idée d’emprunter à nouveau les transports en commun ont actuellement plutôt tendance à prendre leur voiture. Mais nombreux sont les télétravailleurs qui ont laissé leur véhicule à l’arrêt, inutilisé pendant des périodes prolongées, notamment l’hiver. Ces véhicules risquent d’avoir davantage besoin d’être révisés et de subir un contrôle strict de sécurité.

En raison de la pandémie, les livraisons à domicile ont fortement augmenté, notamment dans le cadre de la commande par Internet. Autodata a d’ailleurs enregistré une hausse de 19 % des demandes concernant les données de révision relatives aux véhicules utilitaires entre le premier et le troisième trimestre de cette année. Tous ces véhicules vont atteindre leur date anniversaire et devront être pris en charge par un garage.

Par conséquent, afin de vous aider à vous préparer, nous avons dressé la liste des opérations clés qui, d’après nos données, pourraient devoir être effectuées si le printemps s’avérait chargé.

Opérations clés de la révision de printemps

Climatisation
Les voitures qui restent stationnées pendant une période prolongée peuvent être attaquées par l’humidité qui ronge les soupapes de la climatisation. Les joints en caoutchouc sont aussi susceptibles de se dégrader avec le temps s’ils ne sont pas régulièrement utilisés. Le module Autodata Climatisation contient des informations système ainsi que des schémas de disposition du système et de câblage. Il indique aussi les révisions et les réparations possibles.

Batterie
Dans des conditions normales, une voiture doit être démarrée au moins une fois par semaine afin d’empêcher la batterie de se dégrader. Le froid peut altérer davantage ses performances et les aides au démarrage en vente libre risquent d’écourter la durée de vie de la batterie. Pensez à proposer à votre client un remplacement précoce de la batterie, surtout si le véhicule a été inutilisé pendant l’hiver. Le module Autodata Batterie comprend des informations sur le débranchement et le rebranchement de la batterie. Ces données sont de plus en plus précieuses en raison de l’augmentation des véhicules connectés.

Essuie-glaces
Outre l’usure constatée lors d’une utilisation hivernale sur un pare-brise gelé, les essuie-glaces se craquellent et s’abîment au contact du froid. Les balais d’essuie-glace devraient être remplacés au moins une fois par an ou lorsque les balais ne touchent plus la surface du pare-brise.

Pneumatiques
Puisque de nombreux compresseurs de gonflage puisent leur alimentation dans la batterie 12 V de la voiture, les automobilistes en télétravail sont susceptibles de négliger la pression des pneus par crainte d’épuiser la batterie de leur véhicule. Cela risque d’augmenter l’usure des pneus voire d’endommager leur structure interne. Cela peut aussi perturber les systèmes de contrôle de pression des pneus qui nécessiteront alors la réinitialisation des outils de diagnostic. Tandis que les autorités locales ont, dans certains pays, profité du confinement pour procéder à la réfection des routes, les nids de poules qui apparaissent sur les routes en hiver peuvent aussi endommager les pneus et altérer l’alignement des suspensions des roues. Vérifiez que les pneumatiques de vos clients sont en bon état et que la géométrie est correcte. Le module Autodata dédié Géométrie inclut un guide complet sur l’angle de carrossage, la hauteur de caisse, les pneus et les procédures de réglage. Quant aux modules Pneumatiques et Système de contrôle de pression des pneus, ils indiquent les pressions adéquates pour chaque taille de pneu ainsi que les procédures spéciales relatives à la réinitialisation des systèmes de contrôle de pression des pneus.

Suspension
L’expansion de l’eau qui gèle dans les fissures de la route génère des nids de poule. Les véhicules qui roulent sur ces fissures les aggravent et peuvent endommager leurs pneus, les alliages, les ressorts, les composants de la suspension et modifier la géométrie. Ces éléments doivent donc absolument être vérifiés lorsqu’un véhicule arrive dans un garage pour sa révision de printemps. Les véhicules qui ont été peu utilisés pendant le confinement peuvent aussi montrer des défauts de suspension en raison de fêlures et de la corrosion – La société Green Flag précise que ce problème peut être particulièrement dangereux dans les zones maritimes. En effet, l’eau salée peut sévèrement affaiblir un ressort si des fissures se forment dans le revêtement en plastique.

Autodata fournit aux garages les données techniques nécessaires à la révision, à l’entretien et à la réparation pour 99 % des véhicules en circulation. Si vous n’avez pas encore installé Autodata dans votre atelier, c’est le moment ! Profitez du premier mois d’abonnement à un tarif réduit. Pour plus d’informations, consultez www.autodata-group.com.