Les nécessités de la géométrie directionnelle

07 / 10 / 2020

Marketing

Trouvez-vous que, lorsque vous conduisez sur une route en ligne droite, votre volant est légèrement incliné ou que votre véhicule tire d’un côté ? Si la réponse est oui, alors votre véhicule pourrait montrer des signes classiques d’un problème de géométrie directionnelle.

C’est généralement lorsqu’un véhicule vieillit et que ses composants s’usent que les problèmes de géométrie ont tendance à apparaitre. Néanmoins, ils peuvent aussi survenir suite aux secousses générées en roulant dans des nids de poules, au choc causé en montant sur des bordures de trottoir par exemple, et surtout suite à un impact important.

La géométrie directionnelle, aussi appelée géométrie, désigne la procédure requise pour vérifier et, si nécessaire, réajuster les paramètres lorsque ces derniers ne respectent plus les spécifications du fabricant. Toutefois, il est également important de se rappeler de ce qui suit. Si un contrôle de géométrie directionnelle fait l’objet d’un réalignement, il faut savoir que toutes les valeurs de la géométrie ne sont pas réglables. En effet, remplacer les composants pourrait très bien apparaitre comme la seule procédure possible pour régler ce problème.

Ici, afin de vous aider dans votre travail de révision, de diagnostic et de maintenance, nous allons étudier quelques bases de la géométrie directionnelle auprès d’experts techniques d’Autodata.

L’angle de carrossage:

1. Carrossage négatif. 2. Axe central vertical de la roue. 3. Carrossage positif.

L’angle de carrossage désigne le sens dans lequel la roue avant penche par rapport à l’axe central vertical de la roue et selon l’inclinaison observée, l’angle de carrossage est positif ou négatif. Pour expliquer plus en détail, si en se plaçant à l’avant du véhicule, le haut de la roue penche du côté du moteur, alors il s’agit d’un carrossage négatif. Inversement, si le haut de la roue penche vers l’extérieur, alors il s’agit d’un carrossage positif.

Si lors d’un contrôle de la géométrie directionnelle d’un véhicule, les résultats dépassent les seuils de tolérance précisés et que l’angle de carrossage doit être modifié, repérez les orifices élargis sur la jambe de suspension, les boulons excentriques ou encore les rondelles sécurisant les bras de suspension supérieur et inférieur et effectuez les réglages à ce niveau. Sinon, il est essentiel de contrôler les composants de suspension et de direction afin de localiser un dommage éventuel.

L’angle de chasse:

1. Chasse négative. 2. Axe central vertical de la roue. 3. Chasse positive.

L’angle de chasse désigne le positionnement de la ligne centrale de l’axe de direction par rapport à l’axe central vertical de la roue lorsque l’on se place sur le côté du véhicule. Si la ligne centrale de l’axe de direction entre en contact avec la surface de la route avant la ligne centrale verticale de la roue, alors la chasse est positive. Au contraire, la chasse négative implique que la ligne centrale de l’axe de direction entre en contact avec la surface de la route après l’axe central vertical de la roue.

Aujourd’hui, la plupart des véhicules modernes sont conçus avec une chasse positive qui, ajoutée aux autres angles de géométrie, réduit l’effort de direction et permet aux roues avant de se redresser d’elles-mêmes après avoir négocié un virage.

Pourtant, afin d’éviter que le véhicule ne dévie vers le bord du trottoir en raison des portions usées de la route, les angles de carrossage et de chasse moyens du véhicule, aussi appelés variations GD, peuvent parfois être réglés sur des paramètres légèrement opposés de gauche à droite selon le côté de la route sur lequel la voiture roule.

Dans les véhicules les plus modernes, l’angle de carrossage n’est pas réglable, néanmoins, des kits du marché de l’après-vente existent et peuvent être adaptés à la suspension pour permettre une altération de l’angle de chasse.

L’inclinaison de pivot de fusée (IP):

1. Inclinaison de pivot de fusée

L’inclinaison de pivot, aussi appelée inclinaison des pivots de direction s’obtient différemment en fonction de l’agencement de la suspension. Typiquement, avec la suspension à un seul bras de suspension de type MacPherson, l’inclinaison de pivot est atteinte en penchant la jambe de force. Avec la suspension de type bras de suspension, l’angle des pivots à raccord articulé supérieur et inférieur est compensé.

L’inclinaison de pivot n’étant pas réglable, elle peut souvent être négligée voire éludée dans les cas d’accident. Une mauvaise inclinaison de pivot causée par l’usure ou des composants de suspension endommagés engendre généralement une usure plus rapide des pneus, une faible stabilité du véhicule et un effort de braquage accru, surtout quand le véhicule est manœuvré sur un parking.

Le pincement et l’ouverture:

1. Pincement. 2. Axe longitudinal du véhicule. 3. Ouverture.

Le pincement et l’ouverture, plus communément désignés dans le jargon automobile par parallélisme, est le réglage de géométrie le plus fréquemment effectué. Il correspond à l’écart entre la direction des roues avant et l’axe longitudinal du véhicule observé depuis l’avant de ce dernier. Lorsque les roues sont orientées vers l’axe longitudinal du véhicule, on parle de pincement, tandis que lorsqu’elles sont orientées vers l’extérieur par rapport à l’axe longitudinal du véhicule, on parle alors d’ouverture.

Le fait de vérifier que les angles de pincement et d’ouverture sont corrects offre de nombreux avantages, entre autres : une meilleure stabilité en ligne droite, une meilleure tenue de route et une direction plus efficace.

Si nécessaire, ce réglage permettra des affinements mineurs afin de corriger les écarts de silent bloc de suspension causés lors de la fabrication ou par l’usure du véhicule. Si un réglage est nécessaire, il est utile de se rappeler d’ajuster les barres d’accouplement de manière égale. Pourtant, il y a une exception notable à la règle qui demande à repositionner un volant qui n’est pas droit en sur-ajustant légèrement mais minutieusement une barre d’accouplement par rapport à l’autre.

Garantir un alignement de géométrie directionnelle précis est vital pour prolonger la durée de vie des pneus et assurer la stabilité du véhicule. Nous conseillons de vérifier régulièrement la géométrie, et pas seulement lorsque vous remplacez des pneus, des composants de suspension usés, ou encore la direction. Des vérifications doivent aussi être effectuées si le retrait du sous-châssis est requis pour faciliter le travail de réparation de la boîte de vitesse ou de l’embrayage.

Enfin, notez que la géométrie du train arrière peut aussi influencer la stabilité de la direction. Il est possible d’avoir une géométrie avant aux angles correctement alignés et un véhicule qui tire toujours d’un côté ou qui montre des signes d’usure anormale des pneus. Dans de telles circonstances, il est impératif de prendre également en compte la géométrie du train arrière lorsque vous êtes confrontés à un véhicule montrant une usure inhabituelle des pneus ou des problèmes de stabilité.

Autodata a conçu un module dédié Géométrie pour aider davantage les techniciens lors des procédures de réglage de la géométrie et permettre aux ateliers de créer un flux supplémentaire de recettes. Dans ce module, un guide complet comprend des informations sur des sujets tels que l’angle de carrossage, le niveau, les pneus et les procédures de réglages accompagnées des données spécifiques aux fabricants.